long week-endQuatrième de couverture :

Une chaleur caniculaire règne sur la côte Est en ce début de week-end du Labor Day. A treize ans, Henry vit avec sa mère, aimerait améliorer son base-ball et commence à être obsédé par les filles. Rien que de très ordinaire en somme, sauf que sa mère, elle, ne l'est pas. Encore jeune et jolie, Adele vit pratiquement recluse depuis son divorce. La rentrée des classes qui approche la contraint à conduie son fils au centre commercial. Planté devant le présentoir des magazines où il essaie de feuilleter Playboy, Henry se heurte à Frank, ou plutôt, Frank s'impose à Henry. Taulard en cavale, Frank leur demande discrètement de le conduie chez eux. Commence alors pour tous les un week-end hors du temps qui bouleversera leur vie à jamais...

Mon avis :

Mon coup de coeur de l'été 2014 !

Un magnifique roman sur l'adolescence, la relation mère-fils et l'amour absolu. Le personnage de Frank est superbe, tout en légèreté et en profondeur en même temps. Adele est à la fois originale, présente et absente. Et Henry, qui raconte l'histoire est un adolescent lucide sur les adultes et sur le monde qui l'entoure.

J'ai vraiment tout aimé. Comme dans "Les filles de l'ouragan", Joyce Maynard réussit à nous plonger dans l'Amérique profonde. On est dans le jardin, derrière la maison d'Adele et d'Henry. On joue au base-ball avec Frank. On apprend à faire une tare aux pêches, et on est bien !!!

A lire, à lire, à lire !

Editions 10/18 - 250 pages