l'invisibleQuatrième de couverture :

Jake Cole, profiler hors-catégorie au FBI, revient dans la maison où il a grandi. Son père, artiste de génie à moitié fou, est mourant. Quand le shérif du coin lui demande de l'aider à résoudre un double meurtre, tout son passé ressurgit. Jake est convaincu que son père connaît l'identité de ce dépeceur fou. Et si la clé résidait dans ces milliers de tableaux peints par son père, qui semblent constituer un étrange puzzle ?

Mon avis :

Thriller très angoissant, et donc efficace, je l'ai lu en deux jours. Premier roman de Robert Pobi, s'il reste dans la même lignée, ça promet encore de futures sueurs froides...

Le rythme est soutenu et ne laisse aucun temps mort au lecteur. Les détails sont sanglants, il faut avoir l'estomac bien accroché ! Le seul bémol : à la moitié de ma lecture, je me suis douté de la fin (je n'en dis pas plus), et donc j'ai été un peu déçue de ne pas avoir été plus surprise... Et j'ai trouvé cette fin un peu trop rapide, elle manque d'explications sur les motivations du tueur. Mais cela reste tout de même un très bon thriller, idéal pour les vacances ! L'épilogue est horrible et fait froid dans le dos...

Ce livre pourrait faire l'objet d'une adaptation cinématographique, tous les ingrédients étant réunis pour faire frémir le spectateur.

J'ai lu L'Invisible grâce au Club Polar (et merci Sandrine...).

Editions Points - 477 pages

challenge thriller couteaudétective