los angeles riverQuatrième de couverture :

Sur la demande d'une vieille amie dont le mari vient de mourir, l'ex-inspecteur du LAPD Harry Bosch accepte de remettre de l'ordre dans les papiers du disparu. Rendu méfiant par les révélations d'un associé du défunt, il enquête et comprend qu'il y a eu meurtre. Encore faut-il le prouver et retrouver un assassin qui a laissé des traces un peu trop évidentes de ses intentions. C'en serait à croire qu'il a envie de se faire prendre, mais seulement au terme d'un périple de plus en plus dangereux. Pendant ce temps-là, l'agent du FBI Rachel Walling reçoit, elle, l'appel qu'elle redoutait depuis des années : le tueur le plus cruel et retors qu'il lui ait été jamais donné de traquer, à savoir... le Poète... est de retour.

Mon avis :

Suite du Poète, c'est là encore un excellent cru "Michael Connelly". J'ai retrouvé avec plaisir Harry Bosch, ses doutes, ses failles et ses grandes qualités d'enquêteur. Il a quitté le LAPD et s'interroge sur son devenir professionnel. Enquêter est son oxygène. Il est appelé par la femme de Terry McCaleb, mort subitement sur son bateau. Harry s'interroge sur quelques faits troublants qui ont précédé la disparition du célèbre profiler retraité. Et le voilà parti sur les pistes qu'a laissé McCaleb. Il tombe rapidement sur Rachel Walling, rappelée de son Dakota du Sud, après un appel du pied du Poète. Ils unissent alors leurs forces pour mettre un terme à la folie meurtrière de ce dernier. Je n'en dis pas plus pour ne rien dévoiler de l'épisode précédent.

Editions du Seuil - 369 pages

challenge thriller