morte la beteQuatrième de couverture :

Le jour de la rentrée, deux enfants découvrent un spectacle cauchemardesque dans le gymnase de leur école. Cinq corps d’hommes ont été mutilés à la tronçonneuse avant d’être pendus au plafond dans une mise en scène d’une précision terrifiante. L’inspecteur en chef Simonsen interrompt aussitôt ses vacances avec sa fille et rentre à Copenhague pour prendre la direction de l’enquête. Dès les premiers interrogatoires, l’étrange concierge de l’école, un marginal qui dissimule un esprit retors derrière un alcoolisme de façade, tient des propos contradictoires et délibérément provocateurs… L’identification des corps est compliquée par leur état de mutilation, mais l’ablation systématique des parties génitales ressemble à une signature. Au même moment, un riche entrepreneur victime d’abus sexuels dans sa jeunesse lance une vaste campagne de communication pour dénoncer le laxisme de la justice danoise vis-à-vis des pédophiles. L’opinion publique s’empare du débat, menaçant de parasiter l’enquête. Le concierge, de son côté, échappe à la surveillance de la police et achève définitivement de brouiller les pistes… Simonsen, qui a trop d’expérience pour ne pas se méfier des coïncidences, comprend qu’il a affaire à un plan de grande ampleur dont il ne connaît encore ni les tenants, ni les aboutissants…

Mon avis :

Avis plutôt mitigé... Pour ce qui est du fonds, le sujet est difficile. Il était temps que je referme ce livre définitivement, j'en ai fait des cauchemars ! Et le parti pris des auteurs m'a quelque peu dérangée. Non pas que le meurtre, qu'il s'agisse de vengeance ou non, est inacceptable. Mais le fait de torturer psychologiquement une victime d'abus sexuel pour lui faire avouer un crime est à mon sens hors de propos. J'ai trouvé la position des policiers en charge de l'enquête trop tranchée par rapport au reste de la population. Ils sont pourtant eux aussi citoyens. Pour ce qui est de la forme, j'ai trouvé le récit assez décousu. Je m'y suis parfois perdue. Et la fin est quelque peu bâclée. Je n'ai pas réussi à m'approprier l'histoire. Ce polar a été lu dans le cadre du Club polar.

challenge thriller

détective