W3Quatrième de couverture :

Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d'autoroute... Désemparés par la lenteur de l'enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d'une association de victimes. Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire. Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ses jeunes femmes dont les portraits s'affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ? Partout, le destin d'innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

Le premier volet de la nouvelle série des auteurs de "Prédation".

 Mon avis :

J'ai trouvé ce polar plutôt pas mal. Alors, certes, il est assez trash, mais je pense que c'est un peu la marque de fabrique d'un petit groupe d'auteurs français, dans lequel je mettrais aussi Ingrid Desjours, Karine Giebel. Cela dit, j'ai trouvé cela beaucoup plus supportable que "Dans les yeux d'une poupée" d'Ingrid Desjours.

Cela dit, les personnages sont ici bien campés. Les chapitres défilent à toute allure. Le rythme soutenu de l'intrigue ne faiblit à aucun moment. L'écriture à quatre mains ne se fait aucunement sentir. Et on a envie de connaître la suite.

Une certaine dose de suspense est distillée pour laisser le doute au lecteur sur la véritable identité des bons et des méchants.

Une découverte intéressante pour moi.

Editions Le livre de poche - 884 pages