yeruldelggerQuatrième de couverture :

Le corps enfoui d'une enfant, découvert dans la steppe par des nomades mongols, réveille chez le commissaire Yeruldelgger le cauchemar de l'assassinat jamais élucidé de sa propre fille. Peu à peu, ce qui pourrait lier ces deux crimes avec d'autres plus atroces encore, va le forcer à affronter la terrible vérité. Il n'y a pas que les tombes qui soient sauvages en Mongolie. Pour certains hommes, le trafic des précieuses « terres rares » vaut largement le prix de plusieurs vies. Innocentes ou pas.

Mon avis :

Ce polar est à découvrir. Il est à la fois dépaysant, extrême et intense. J'ai aimé le côté exotique, même s'il peut s'agir par moments de tristes tropiques. On est plongé au coeur des steppes mongoles, des traditions ancestrales que beaucoup d'habitants continuent à respecter, même les plus modernes. L'antagonisme entre la vie actuelle du peuple mongol qui vit à Oulan-Bator et la continuité des traditions, comme de vivre dans une yourte en pleine ville, est stupéfiant. L'auteur a dressé un portrait sans concession d'un pays sur la corde raide, à la fois acteur et victime de la corruption, avide de richesses, prêt à sacrifier toute une partie de la population pour permettre à une poignée de riches de devenir encore plus riches. Yeruldelgger est un flic attachant, fait de force et de blessures. Il forme un duo très efficace avec la belle Oyun, femme au caractère bien trempée. Certaines scènes sont très dures. Les héros ne s'en sortent pas toujours bien...

La fin peut laisser présager une suite, que je lirai avec un grand plaisir.

Merci à Pauline, du Club Polar, pour le prêt. Ce livre peut sans conteste faire partie des coups de coeur du Club.

Il m'a beaucoup fait penser à un autre très bon polar : "Le dernier Lapon" d'Olivier Truc.

Et pour finir, un lien vers le blog "Le goût des livres", qui partage l'enthousiasme général à la lecture de ce livre et que j'ai découvert après avoir écrit mon billet.

Editions Albin Michel - 542 pages

challenge thriller visagedétective