un long moment de silenceQuatrième de couverture :

1920 - Wladyslaw ouvre sa pharmacie à Lwow.

1948 - Trois jeunes Italiens attendent la sortie des élèves du Brooklyn college devant leur coupé Hudson rouge.

1952 - Un homme poursuit une fillette sur le parking enneigé de l'aéroport de Stuttgart.

1989 - Une femme aborde trop vite une courbe sur le Ring de Bruxelles.

2012 - Stanislas déshabille une femme qu'il connaît à peine.

Mon avis :

Attention, Talent ! Si vous aimez les romans remplis de suspense, mais pas forcément avec des flics, si vous aimez qu'un livre mêle la grande et la petite Histoire, voire la fiction et la réalité, si vous pensez que la vengeance est un plat qui se mange froid (ou pas...), alors "Un long moment de silence" est pour vous. Mais je vous préviens, débranchez le téléphone, débranchez les enfants (!), et dégustez !

J'ai lu ce roman presque d'une traite (parce qu'il fallait bien que je dorme à un moment donné...). Il est génial dans sa construction : Paul Colize alterne entre le passé et le présent. Mais le lecteur n'est jamais perdu, il relie au fur et à mesure les évènements les uns aux autres. Le personnage principal, Stanislas Krevyn, est antipathique à souhait. Mais on a quand même envie qu'il parvienne au terme de ses recherches, parce que nous aussi, on veut savoir ! Et Paul Colize réussit à nous porter le coup final dans la note au lecteur rédigée à la fin du livre (donc à ne surtout pas lire en premier, pour les curieux). J'en suis restée sans voix, estomaquée, émue.

J'avais déjà beaucoup aimé "Back up". Mais ce livre a ma petite préférence. Comme dans son précédent roman, les chapitres sont courts et défilent à une allure folle, les titres des chapitres reprennent leurs derniers mots.

Cet auteur mériterait que l'on parle plus de lui. "Un long moment de silence" a reçu le Prix Landerneau 2013.

À découvrir ABSOLUMENT !

Merci Sandrine pour le prêt !

Editions La manufacture des livres - 470 pages

challenge thriller