la garçonnièreQuatrième de couverture :

Ce roman est inspiré d'une histoire vraie. Les événements se déroulent en Argentine, à Buenos Aires. Nous sommes en août 1987, c'est l'hiver. Les saisons ne sont pas les mêmes partout. Les êtres humains, si.

Mon avis :

Bon, c'est certain que ce n'est pas avec ce résumé que l'on devine l'histoire... Mais vu que "Le confident" est sur ma liste de livres préférés (vous savez, la fille, dingue des listes, à la limite du TOC...), j'ai acheté le nouveau roman d'Hélène Grémillon les yeux fermés. Je suis même allée trop tôt le chercher chez ma libraire. J'ai dû passer pour une hystérique !

Pour être un peu plus précise que ce "teaser" insupportable, je vais vous faire un très bref résumé : Vittorio, psychiatre, est marié à Lisandra, une belle jeune femme. Un soir, alors qu'il rentre seul du cinéma, il découvre sa femme défenestrée. La police le soupçonne immédiatement et le met en prison. Tous les éléments sont contre lui. Eva Maria, l'une de ses patientes, décide alors de lui venir en aide. Elle récupère au domicile de Vittorio les enregistrements des séances des autres patients pour découvrir qui pourrait avoir poussé Lisandra dans le vide...

L'action se déroule quelques années après la fin de la dictature du général Videla (1976-1983). Hélène Grémillon a mêlé la grande et la petite histoire. On découvre au travers des écoutes des enregistrements ce qui s'est passé en Argentine pendant ces années de terreur, comment des milliers de personnes ont tout simplement disparu, les desaparecidos, et comment les familles vivent sans savoir.

La trame est très originale. On alterne entre retranscriptions de dialogues, notes prises par Eva Maria et récit. Il est question de passé, de rédemption, de jalousie, d'amour, de solitude. Et surtout, surtout, on referme ce livre la boule au ventre quand tout s'emboîte et que l'on comprend ce qui s'est passé. Là encore, Hélène Grémillon sait tenir le lecteur en haleine et ne le lâche qu'au dernier moment. On est comme suspendu à cette histoire.

C'est une belle découverte de cette Rentrée littéraire. Vivement le prochain Grémillon, encore !

Ah oui, j'ai aussi oublié de vous dire que je me suis inscrite au challenge organisé par le blog "Délivrer des livres". Il faut lire au minimum six livres de cette rentrée littéraire.

Editions Flammarion - 354 pages


coeurRL2013

rentrée litt 1%